🍃 Besoin de faire le point sur votre vie ?🍃 Téléchargez gratuitement le guide 10 Questions à se poser pour une vie équilibrée & alignée

Les Biais Cognitifs

Qu’est-ce qu’un biais cognitif ? – E099

Tu recherches une méthode à suivre pour t’aider à reprendre ta vie en main ?
Que dirais-tu de télécharger le guide 5 étapes à suivre pour oser vivre une vie équilibrée & alignée ? C’est par ici !


Savais-tu qu’il existait plus de 175 biais cognitifs ?
Et d’ailleurs ? Est-ce que tu sais ce qu’est un biais cognitif ? C’est le sujet de cet épisode où je vais t’expliquer ce qui se cache derrière ce terme et pourquoi c’est important d’en avoir conscience.

En effet, sans que tu t’en rends comptes, ces biais peuvent influencer la manière dont tu vas analyser l’information ou encore prendre des décisions.

Alors si ça t’intéresse d’en savoir plus, je te propose de cliquer sur le lecteur et d’écouter cet épisode ⏯

Qu’est-ce qu’un biais cognitif ? - E099 1

Dans cet épisode, je te propose d’aller faire un tour dans le monde des biais cognitifs. J’ai décidé d’aborder ce thème car dans quelques jours c’est la Journée Internationale des droits de la Femme et les biais sont la thématique de cette année !

Et donc je me suis dis que ça serait intéressant de t’expliquer en quoi consistent ces biais cognitifs et surtout pourquoi c’est important d’en avoir conscience.

Pour comprendre le langage des autres, il ne suffit pas de comprendre leurs mots; il faut comprendre également leurs pensées

Lev Vygotsk

Les messages-clés de l’épisode

➜ Qu’est-ce qu’un biais cognitif (3:06)

Historiquement cette notion de biais cognitif a été introduite pour expliquer certaines décisions qui étaient prise dans le domaine économique et qui étaient considérées comme irrationnelles.

Le concept de « biais cognitif » est né dans les années 1970, grâce aux recherches de Daniel Kahneman et Amos Tversky

Daniel Kahneman a notamment écrit le livre Système 1 / Système 2 : Les deux vitesses de la pensée

Depuis d’autres biais appartenant à d’autres domaines ont été identifiés (notamment en psychologie cognitive et sociale) et c’est ce qui a créé le Codex des biais cognitifs :

Le Codex des Biais Cognitifs
Le Codex des Biais Cognitifs

Un biais cognitif c’est un système de pensées qui va altérer ton analyse, ton interprétation ou ton jugement et qui va amener à prendre des décisions non rationnelles. Ce qui est trompeur c’est que tu vas avoir l’impression que ton raisonnement est tout à fait logique alors que ce ne l’ai pas du tout !

Mais comment est-ce possible ?

C’est parce que tout simplement notre cerveau est paresseux et ces systèmes de pensées nous aident à prendre des décisions rapidement. En fait, notre cerveau est toujours à la recherche de la solution la plus rapide et la plus naturelle. Notre cerveau veut économiser autant d’énergie que possible lors de l’exécution d’une tâche et donc utiliser des sortes de processus – les biais cognitifs – va permettre au cerveau de gagner du temps et d’économiser de l’énergie.

Et donc ces biais cognitifs existent car ils nous sont utiles : ils nous aident à traiter quatre types de problèmes auxquelles nous devons faire face dans notre quotidien :

➜ Les 4 catégories de biais cognitifs représentant les 4 types de problèmes auxquelles nous devons faire face (7:46)

Les biais cognitifs permettent de résoudre quatre types de problèmes :

  • La surcharge d’information → Nous sommes exposés à un trop plein d’informations,
  • Comment savoir de quoi on doit se rappeler plus tard → Nous devons mémoriser les parties les plus utiles des informations données,
  • Le besoin d’agir vite → Le temps nous contraint,
  • Le manque de sens → Le monde manque de sens et nous recherchons à lui en donner un

Problème 1 : trop d’informations.

Il y a tout simplement trop d’informations dans le monde, nous n’avons d’autre choix que de les filtrer la plupart de ces informations. Notre cerveau va utilise des biais cognitifs pour sélectionner les informations les plus susceptibles d’être utiles pour nous.

Exemple :

Nous sommes attirés par les détails qui confirment nos propres croyances existantes. Nous avons tendance à ignorer les détails qui contredisent nos propres croyances.

Problème 2 : Que faut-il retenir ? Il y a trop d’informations.

Nous ne pouvons nous permettre de conserver toutes les informations qui passent dans notre cerveau. Celui doit faire le tri entre ces informations et ne conserver que celles qui sont vraiment utilises pour nous. Par exemple, nous préférons les généralisations aux détails car elles prennent moins de place dans notre cerveau. Lorsqu’il y a beaucoup de détails, nous en sélectionnons quelques uns remarquables pour les enregistrer et jeter le reste.

Exemple :

Nous modifions et renforçons certains souvenirs après coup. Au cours de ce processus, les souvenirs peuvent devenir plus forts, mais divers détails peuvent également être accidentellement changés. Nous injectons parfois accidentellement un détail dans la mémoire qui n’y était pas auparavant.

Problème 3 : Nous avons besoin d’agir rapidement.

Nous sommes limités par le temps et les informations. Avec chaque nouvelle information, nous devons faire de notre mieux pour évaluer notre capacité à influer sur la situation, à l’appliquer aux décisions et à simuler l’avenir pour prédire ce qui pourrait se passer ensuite.

Exemple :

Afin d’éviter les erreurs, nous sommes motivés à préserver notre statut dans un groupe. Si nous devons faire un choix entre 2 situations différents, nous aurons tendance à choisir l’option qui est perçue comme la moins risquée ou qui préserve le statu quo.

Problème 4 : Pas assez de sens.

Le monde est très déroutant, et nous finissons par n’en voir qu’une infime partie, cependant, nous devons lui donner un sens pour survivre. Une fois qu’une partie de l’information – que nous avons filtré au préalable – arrive dans notre conscience, nous essayons de relier les points, nous comblons les lacunes avec des choses que nous pensons déjà connaître et ensuite nous mettons à jour nos modèles mentaux du monde.

Exemple :

Nous remplissons les manques d’information sur un groupe d’individus, par exemple, à partir des stéréotypes, des généralités et des antécédents chaque fois qu’il y a de nouveaux cas spécifiques ou des lacunes dans les informations. Lorsque nous avons des informations partielles sur un groupe spécifique qui appartient à un groupe que nous connaissons assez bien, notre cerveau n’a aucun problème à combler les lacunes avec des suppositions. Au final, nous oublions alors quelles parties étaient réelles et lesquelles étaient supposées par notre cerveau.

➜ Pourquoi est-ce important d’avoir conscience de ces biais ? (13:10)

Comme je te l’ai expliqué ces biais cognitifs nous sont utiles dans le sens où il aide notre cerveau à gérer quatre type situations : la surcharge d’information, comment savoir de quoi on doit se rappeler plus tard, le besoin d’agir vite et le manque de sens.

Mais si nous n’en avons pas conscience, nous pouvons penser que notre raisonnement ou nos prises de décisions sont correctes et logiques, ce qui n’est pas tout le temps le cas.

Et si tu penses y échapper, saches que nous avons tous et toutes des biais cognitifs ! Donc la solution c’est d’en avoir conscience, ce qui nous permet de remettre en question la façon dont nous pensons et donc pourrait réduire l’impact des biais cognitifs dans notre quotidien.

Pour t’aider à prendre conscience de la manière dont tu penses ou que tu prends des décisions, je t’invite à avoir en tête ces 4 propositions :

  • Nous ne voyons pas tout → Certaines informations que nous filtrons sont en fait utiles et importantes
  • Notre quête de sens peut générer des illusions → Nous avons tendance à imaginer dans certains cas des détails créées par notre cerveau pour créer du sens entre les évènements.
  • Nos prises de décisions rapides peuvent être erronés → Certaines de nos réactions et nos décisions peuvent être injustes, intéressées et contre-productives.
  • Notre mémoire renforce les erreurs → Certains éléments dont nous nous souvenons après coup ne font que rendre notre système de pensée plus biaisé car ces éléments peuvent avoir été créés par notre cerveau pour “combler les oublis”.

Tu as des questions sur le développement personnel ou tu as juste envie de papoter avec moi virtuellement ?
Que dirais-tu de me rejoindre lors du prochain Café Podcast ? Pour en savoir plus clique ici 😊 → Le Café Podcast

Les sujets abordés

 (AKA la timeline pour les ultra-pressés )

  • (1:33) Introduction de l’épisode : Pourquoi ce sujet des biais cognitifs ?
  • (3:06) Qu’est-ce qu’un biais cognitif ?
  • (7:46) Les 4 catégories de biais cognitifs
  • (13:10) Pourquoi c’est important d’avoir conscience de nos biais cognitifs
  • (14:18) Quelques conseils pour prendre conscience de nos biais
  • (18:13) Le Challenge de la semaine
Les Biais Cognitifs
Pour écouter l’épisode plus tard, n’hésite pas à l’épingler dans Pinterest 📌

Résumé du challenge

Effectue ton auto-évaluation sur les 20 types de biais ci-après :

  1. Trop d’information
    • On remarque lorsque quelque chose a changé
    • Nous nous rappelons des choses qui sont déjà amorcés dans notre mémoire ou qui sont souvent répétées
    • Les choses bizarres / drôles / visuellement frappantes / anthropomorphiques sont plus saillantes que celles qui ne le sont pas
    • Nous sommes attirés par les détails qui confirment nos propres croyances préexistantes
    • Nous remarquons les failles chez les autres plus facilement que chez nous-même
  2. De quoi devons-nous nous rappeler ?
    • Nous réduisons les évènements et listes à leurs éléments-clés
    • Nous modifions et renforçons certains souvenirs après les faits
    • Nous écartons les spécificités et formons des généralités
    • Nous stockons les souvenirs différemment selon la façon dont nous avons vécu l’expérience
  3. Le besoin d’agir vite
    • Afin de rester concentré, nous favorisions ce qui nous est immédiat, proche ou autour de nous
    • Nous favorisons les options qui nous paraissent simples ou qui ont des informations plus complètes aux options plus complexes ou ambiguës
    • Pour éviter de faire des erreurs, nous avons tendance à préserver notre autonomie et notre statut groupe et à éviter les décision irréversibles
    • Pour accomplir nos tâches, nous avons tendance à vouloir compléter celles dans lesquelles nous avons déjà investi du temps et de l’énergie
    • Pour pouvoir agir, nous devons avoir confiance en notre capacité à avoir un impact et sentir que ce que nous faisons est important
  4. Pas assez de sens
    • Nous trouvons des histoires et des motifs même dans des données éparses
    • Nous imaginons que les personnes que nous aimons ou que les choses avec lesquelles nous sommes familiers sont meilleures que les choses et les personnes qui ne le sont pas
    • Nous simplifions les probabilités et les nombres pour les rendre plus faciles et abordables à notre pensée
    • Nous remplissions les caractéristiques manquantes à partir de stéréotypes, de généralités et de nos à priori
    • Nous projetons nos croyances et schémas de pensées actuelles sur le passé et futur
    • Nous pensons que nous savons ce que les autres pensent

Liens & outils mentionnés dans l’épisode

Pour en savoir plus sur les filtres mentaux, tu peux aller (ré)écouter l’épisode #21 – Notre perception de la réalité influence nos comportements

Pour aller plus loin

La Bible en matière de biais cognitifs est le site Internet : Better Humans (site en anglais)


Ça te dit de rejoindre gratuitement notre communauté ?

Si ça te tente, tu peux nous rejoindre gratuitement pour partager, échanger ou poser tes questions relatives au développement personnel.
Pour cela, il suffit de cliquer ici : Rejoindre la communauté.

Si tu as aimé cet épisode, évalue, commente et abonne-toi !

N’oublie pas de souscrire au podcast sur la plateforme de ton choix et de laisser un commentaire si l’épisode t’a plu !
Ces évaluations aideront d’autres personnes à trouver le podcast et ça me motivera dans ma quête à t’aider dans ta transformation de vie !

Comment faire ?

Tu souhaites partager ton histoire avec le développement personnel ?

Si tu souhaites être interviewé(e) pour partager ton histoire, un outil, un truc qui t’as permis d’avancer dans ton développement personnel, n’hésite pas à m’envoyer un message à podcast@houefagbaguidi.com et je me ferai un plaisir de te recontacter !


Qu’est-ce qu’un biais cognitif ? - E099 2

Auteur

Coach en transformation, j'accompagne les salarié·es à retrouver du sens dans leur activité professionnelle en les reconnectant à leurs valeurs & missions de vie

0 0 votes
Article Rating
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
%d blogueurs aiment cette page :