Quelles Sont Les 5 Injonctions Qui Influencent Nos Actions ?

Quelles Sont Les 5 Injonctions Qui Influencent Nos Actions ?

  • Post author:
  • Reading time:9 mins read

La connaissance de soi est un grand pouvoir qui nous permet de comprendre et bien orienter notre vie.

Vernon Howard

Saviez-vous que nos comportements sont influencés par des injonctions issues de notre enfance, de notre éducation ? 

Inconsciemment nous tentons de répondre à ces injonctions.

Nos comportements, nos actions et nos réactions ne seront pas tout à fait identiques selon l’intention de ces injonctions.

— Comment ça nos actions sont contrôlées par des injonctions !?

Eh oui … sans s’en rendre compte, notre cerveau a sauvegardé des injonctions que nous avons entendues dans notre enfance et inconsciemment, nous les avons transformés en croyances. Elles sont devenues vraies pour nous et donc la norme à suivre.

Pour illustrer ces injonctions, je vais reprendre l’exemple de notre réaction face à la peur de l’échec.

J’avais déjà abordé ce sujet dans un article où je vous proposais 3 Conseils pour Surmonter notre Peur de l’ Échec.

Et bah, notre peur de l’échec ne sera pas forcément identique avec celle du voisin du fait, justement, de ces injonctions.

Bon allez, j’arrête le suspens, je vous les présente.

— Quand je fais une chose, je dois le faire parfaitement !

La première est assez facile à deviner.

Un indice : « Ne te trompe jamais » « Tu peux mieux faire » « J’attendais mieux de toi »

Ça vous parle ? 

Généralement quand on a cette injonction dominante, notre objectif est de vouloir faire parfaitement les choses.

Quand on fait une chose, il faut la faire parfaitement.

C’est qu’on a appris dans notre enfance. Et donc on a tendance à vouloir tout contrôler pour être sûr que tout se passe parfaitement bien (selon nos critères, bien sûr …). Et cela peut engendrer des comportements de perfectionniste et très exigeant. Autant dire que la crainte de l’échec est omniprésente car, par définition, si ce n’est pas parfait, c’est un échec.

Si jamais vous vous êtes reconnu.e.s dans cette injonction, je vous invite à considérer vos actions comme des versions beta. Vous testez vos actions pour améliorer la version finale ;).

Et un petit plus : réfléchissez à la question ci-après : « Dans quelle mesure cette action / cette tâche qui n’est pas parfaite permet tout de même de répondre aux besoins / à la demande initiale ? »

Quelles sont les injonctions qui influencent nos actions ?
Pour lire l’article plus tard, n’hésite pas à l’épingler dans Pinterest 📌

— Je dois faire en sorte que tout le monde soit heureux.se

La seconde injonction est aussi plutôt simple à comprendre.

« Penses aux autres » « Ne sois pas égoïste », « Sois gentil ».

Dans cette injonction, notre objectif est de vouloir faire plaisir aux autres avant tout, quitte à s’oublier dans l’histoire.

Il faut être gentil avec les autres pour mériter leur estime.

Encore une fois, c’est sûrement ce qu’on a appris dans notre enfance. Penser aux autres avant de penser à soi. Et donc, les personnes ayant cette injonction auront tendance à essayer à tout prix de satisfaire les autres même si c’est à leur détriment.

Généralement, on a du mal à dire non (ça vous parle…) ou encore on évite les conflits par peur du rejet de l’autre. Et quand vient l’échec, le sentiment de rejet vient refaire surface car nous n’avons pas réussi à satisfaire les besoins de l’autre.

Si jamais vous vous êtes reconnu.e.s dans cette description, je vous invite à réfléchir à cette question « Dans quelle mesure mes besoins sont autant importants que les besoins de l’autre ? »

— Il faut que je me tue au travail pour être reconnu.e

Allez passons à la troisième injonction.

« Travaille beaucoup » « Tu n’as aucun mérite, c’était facile », « Quand tu fais quelque chose, implique-toi totalement ».

Quand on a cette injonction, généralement, on a tendance à privilégier les efforts réalisés par rapport au résultat.

Quand on est persévérant et qu’on fait des efforts, on finit toujours pas y arriver.

Bon celui-là, je pense que nous avons tous et toutes croisé un jour un collègue qui a cette injonction dans notre carrière professionnelle.

Généralement, ces personnes ayant ce type d’injonction ont tendance à (trop) s’impliquer (personnellement) dans tout ce qu’elles entreprennent.

Quand la tâche est facile, ces personnes ont tendance à dévaloriser leurs résultats et donc considèrent qu’il s’agit d’un échec personnel.

On pourrait penser qu’il s’agit d’une bonne chose de faire des efforts pour y arriver mais malheureusement à trop s’entêter, on peut en oublier l’objectif initial et se considérer en échec perpétuel car « trop facile ».

Si jamais vous vous êtes reconnu.e.s dans cette injonction, pas de problème. Je vous invite à réfléchir à la question suivante : « Dans quelle mesure cette solution, qui a été facile pour moi à réaliser, répond-elle également au besoin / à la demande qu’on m’a faite ? »

— Plus vite je ferai les choses, plus vite sera ma réussite

L’avant-dernière injonction.

« Ne traine pas », « Allez, fonce, tu es trop lent », « Ne perds pas ton temps »

Ah, je vous ai vu sourire ! Et bah oui, c’est une injonction !

Nous avons cette croyance que dans notre société actuelle, en perpétuelle évolution, transformation …., nous devons toujours aller plus vite.

Aller vite est mieux que prendre son temps sinon c’est une perte de temps.

La règle d’or des personnes qui ont cette injonction : Efficacité. Efficacité. Efficacité.

Notre temps est précieux, il ne faut donc pas le gaspiller quitte faire plusieurs choses en même temps. Ces personnes ont généralement du mal à « ne rien faire ». Elles sont les premières au front et ont tendance à couper la parole aux personnes qu’elles considèrent comme trop lentes dans leurs explications. 

Ces profils peuvent ne pas forcément se rendre compte de leurs échecs car trop occupés à aller vers la prochaine action. Et le risque. Bah c’est qu’en n’écoutant pas les feedbacks, elles risques de reproduire les mêmes erreurs et de s’épuiser.

Si vous vous êtes reconnus dans cette injonction, je vous invite à aller méditer la question suivante : « Dans quelle mesure prendre son temps est une perte de temps ? Que représente le temps pour vous ? »

— Il n’y a que les faibles qui perdent la bataille !

Et la dernière !

« Ne montre jamais tes faiblesses », « Dans la vie, il faut savoir se battre » « Cache tes sentiments, refoule-les ».

Quand nous avons cette injonction, on nous a appris que dans la vie il fallait savoir se battre pour obtenir ce qu’on voulait. Il ne faut surtout pas montrer ses sentiments car c’est un signe de faiblesse.

Il faut montrer aux autres que nous sommes forts.

Les personnes qui ont cette injonction ont tendance à ne pas montrer ou exprimer leurs sentiments car c’est comme un aveu de faiblesse de leur part.

Très orienté résultat, elles ont tendance à vouloir se débrouiller seules car ne font pas confiance aux autres. Elles peuvent se montrer intolérantes face aux personnes qu’elles considèrent comme faible. Et autant vous dire que l’échec est considéré comme impossible. Elles se doivent de réussir. Sinon c’est un signe de faiblesse.

Si jamais vous vous reconnaissez dans cette injonction, je vous propose de réfléchir à la question ci-après « Dans quelle mesure ne pas montrer ses émotions aux autres peuvent être un signe de faiblesse ? ». 

Vous devez trouver au moins 5 raisons !

— Ok … maintenant que je connais ces 5 injonctions … c’est quoi la suite ?

Après vous avoir expliqué ces 5 injonctions, je vais vous faire une confidence. En lisant ces descriptions, sûrement vous vous êtes dits « Ah mais je me reconnais un peu dans toutes ces injonctions …laquelle choisir ? ». 

Et bah en réalité, nous possédons les 5 en nous.

À des degrés d’expression différentes. 

Et parfois bah les 5 peuvent être élevées. 

Donc désolée, j’ai pas de solution miracle pour vous si vous avez ces 5 injonctions à un niveau élevé. Va falloir bosser.

Pour cela, il faut développer une meilleure connaissance de soi pour prendre du recul face à ces injonctions.

Déjà, ne voyez pas ces injonctions comme quelque chose de forcément négatif.

Certaines de ces croyances vous ont aidées à avancer dans la vie.

Tout d’abord, essayez d’identifier les 2 injonctions qui sont les plus présentes aujourd’hui dans votre vie parmi les 5 :

  • Sois Parfait
  • Fais des Efforts
  • Sois Fort
  • Dépêches-toi
  • Fais Plaisir

Ensuite, identifiez les points positifs et les points négatifs de chacune de ces injonctions : 

  • Qu’est-ce que ces deux injonctions vous ont permis de faire jusqu’à présent de positif dans votre vie ? 
  • Qu’est-ce qu’elles vous ont empêché de faire ?

Enfin, une fois que vous avez identifié ces points bloquants, je vous propose de réfléchir à 3 situations de votre quotidien où vous aimeriez ne plus utiliser ces injonctions et réfléchissez aux 3 questions suivantes : 

  • Qu’est-ce qui vous retient de faire autrement aujourd’hui ?
  • De quoi avez-vous besoin pour vous sentir en sécurité et abandonner ces injonctions dans certaines situations de vie ?
  • Quelles seraient les conséquences de faire autrement ?

Envie de Reprendre Votre Vie en Main ?

Guide 5 étapes pour reprendre sa vie en main
0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments