You are currently viewing Aligner ses Objectifs de Vie avec sa Vision – partie 2 – E013

Aligner ses Objectifs de Vie avec sa Vision – partie 2 – E013

  • Reading time:2 mins read
Aligner ses Objectifs de Vie avec sa Vision - partie 2 - E013 1

Dans cet épisode, nous continuons l’exploration de ce super outil que je t’avais présenté lors du précédent épisode : les niveaux logiques.

Pour que tu puisses mieux comprendre comment tu peux utiliser cet outil de PNL, je te partage 2 exemples concrets.

Pour rappel, voilà à quoi ressemble cet outil

Aligner ses Objectifs de Vie avec sa Vision - partie 2 - E013 2
Les Niveaux Logiques

La connaissance de soi est le commencement de la sagesse

Aristote

Les sujets abordés dans ce podcast :

 (AKA la timeline pour les ultra-pressés)

  • (1:20) Un rappel rapide de ce qu’est cet outil : les niveaux logiques
  • (2:25) Je te partage un premier exemple d’utilisation de cet outil : comment tu peux relier un de tes objectifs de vie avec ta vision en utilisant les 6 niveaux de cette échelle.
  • (12:33) Le second exemple que je te partage dans cet épisode est comment tu peux utiliser cet outil pour renforcer une compétence que tu souhaites développer. Je te prends mon exemple de prise de parole en public.
  • (17:18) D’autres idées d’utilisations des niveaux logiques
  • (18:56) Le challenge de la semaine : Continuer à s’entrainer à utiliser les niveaux logiques dans différentes situations de vie.
Aligner ses Objectifs de Vie avec sa Vision - partie 2 - E013 3
Tu peux épingler cette image pour y accéder plus tard 📌

Le Challenge de la semaine :

Continue d’explorer cet outil, les niveaux logiques, pour travailler sur tes objectifs de vie ou encore si tu souhaites développer une nouvelle compétence.

Liens et outils mentionnés dans cet épisode :

Si tu veux découvrir l’association Toastmasters pour t’aider à développer ta prise de parole en publie, tu peux retrouver toutes les informations directement sur le site à l’adresse : https://www.toastmasters.org . Il existe pleins de Clubs à travers le monde et dans différentes langues.


Évalue, Commente et Abonne-toi :

N’oublie pas de souscrire au podcast sur la plateforme de ton choix et de laisser un commentaire si l’épisode t’a plu ! Ces évaluations aideront d’autres personnes à trouver le podcast et ça me motivera dans ma quête à t’aider dans ta transformation de vie !

Tu souhaites partager ton histoire ?

Si tu souhaites être interviewé.e. pour partager ton histoire, un outil, un truc qui t’as permis d’avancer, n’hésite pas à m’envoyer un message à podcast@houefagbaguidi.com et je me ferai un plaisir de te recontacter !

Je me suis rappelée pourquoi est-ce que je le faisais. Derrière, quelle était ma motivation, mon ambition profonde pour pouvoir justement développer cette prise de parole en public.

Bonjour à tous et à toutes, Vous êtes sur le podcast Le Quart d'Heure d'inspir'Action. Moi c'est Houefa, votre coach en transformation de vie. Chaque semaine, retrouvez dans ce podcast des outils, pour développer votre self awareness, des actions à réaliser pour démarrer votre transformation ainsi que des témoignages de personnes comme vous et moi qui ont décidé de devenir l'architecte de leur vie. Alors, installez-vous tranquillement et prenez de quoi écrire.

Hello la Tribu! J'espère que tu vas bien pour cet épisode numéro 13. La semaine dernière, je t'ai présenté un superbe outil : Les Niveaux Logiques. Si jamais tu débarque directement sur cet épisode bah, je te conseille d'aller d'abord écouter l'épisode précédent, l'épisode numéro 12 Comment aligner ses objectifs de vie avec sa vision - partie 1.

Dans cet épisode, je vais te partager plusieurs exemples concrets de comment tu peux utiliser cet outil dans ta vie de tous les jours. Un petit rappel rapide. Les niveaux logiques, donc c'est une échelle qui est constituée de six échelons. Donc, tu peux aller à l'adresse houefagbaguidi.com/podcast-13 pour voir justement à quoi ressemble cette échelle.

Donc, comme je disais, il y a six échelons. Donc le premier échelon de cette échelle, c'est l'environnement. Le contexte externe. Ensuite, juste au dessus, nous avons les comportements, donc c'est les actions qu'on peut observer, c'est le quoi. Ensuite, au dessus, nous avons les capacités, les compétences, donc, ce sont tes qualités, tes ressources, le comment en fait. Ensuite, au dessus, donc tu as les valeurs, les convictions, donc ce sont tes motivations, c'est pourquoi est ce que tu fais ce que tu fais.

Juste au dessus tu as l'identité, donc c'est quelle est la mission, qui est tu. Et enfin, le dernier échelon, c'est notre vision. Donc, c'est ta vision, c'est quel sens tu donnes, c'est pour qui tu le fais, pourquoi tu le fais, pour quoi tu le fais.

Voilà donc le premier exemple que je vais te montrer, que j'ai partager avec toi, c'est comment, justement, un objectif à court-moyen terme peut être rattaché à ta mission de vie, à ta vision et que tu puisses voir, justement, quand je parle d'alignement entre l'objectif de vie et la vision, ça correspond à quoi. Donc, pour cela, je vais prendre un de mes objectifs. Donc, prenons l'une de mes missions qui est d'accompagner les salarié(e)s qui souhaitent reprendre leur vie en main et construire un job et une vie alignée avec qui ils sont vraiment, leur vrai soi.

Donc ça, c'est ma mission. Et donc un des objectifs à court moyen terme que j'ai mis en place pour y arriver, bah, on va prendre cet exemple, le podcast. Donc. J'ai lancé il y a quelques semaines maintenant ce podcast pour contribuer justement à cette mission. Et donc on va voir justement, comment ce podcast contribue à ma mission de vie et comment s'est rattaché. Donc, si on part de l'environnement, qu'est ce que tu peux observer, toi, vis à vis de cet objectif d'avoir mis en place ce podcast ?

Bah tu peux justement voir ce podcast, tu peux l'observer, tu peux écouter des épisodes que je publie. Tu peux éventuellement, je peux te partager le nombre d'écoutes, tu peux voir le nombre d'enregistrements que j'ai fait, si je suis content de ce que je produis, pas produit. Voilà, c'est ce que tu vois, toi, observer l'environnement extérieur, on va dire par rapport à cette situation du podcast.

Si on monte d'un niveau, on va parler des comportements. Donc c'est quel comportement tu peux voir que moi j'adopte pour répondre à cet objectif de mettre en place ce podcast, de lancer ce podcast. Avec le podcast, j'ai réfléchi à des idées de thématiques que je peux enregistrer, j'enregistre les épisodes justement chaque semaine, je diffuse ces épisodes sur les différentes plateformes d'écoute, je réalise des communications, de la communication que je fais autour de ces épisodes, je rédige des articles ...

Tu vois, ce sont les comportements que j'adopte et que toi, tu peux observer vis à vis de cet objectif autour du podcast. Ensuite, si on monte d'un niveau supérieur, les capacités et les compétences. Quelles sont les capacités, les compétences que j'utilise pour mettre en place ce podcast ? Voilà quelques compétences qui me viennent en tête, là, c'est : la gestion de projet pour tout ce qui est l'organisation des activités à faire autour de ce podcast.

C'est une capacité à, ça je pense que c'est moi qui le pense, c'est à expliquer des sujets qui sont plutôt abstraits dans le développement personnel, on va prendre les valeurs, et d'essayer d'en faire quelque chose de concret pour que tu puisses justement toucher du doigt ces concepts. C'est on va dire ma capacité, mon côté, ce que j'appelle débrouillardise pour trouver justement des solutions pour mettre en place ce podcast puisque initialement, c'était la première fois que je lançais un podcast. C'est mon côté un peu teckos- geek qu'on va dire pour toute la partie technique,

Vvoilà, j'aime bien toute cette partie, aller chercher sur Internet pour pouvoir mettre en place les logiciels pour enregistrer, le type de micro à avoir, etc. Ça, c'est les capacités, les compétences que j'utilise. Comme je le disais dans l'épisode 12, ces 3 premiers niveaux de l'échelle c'est relativement facile à identifier et à en parler. Donc là maintenant, on va passer sur la deuxième partie de cette échelle où là c'est un peu plus difficile et c'est un peu plus, on va dire engageant puisque là, pour le coup, bah forcément, j'ai parlé de moi,

de ce en quoi je crois. Donc justement le prochain échelon, c'est les valeurs, les convictions. C'est quelles sont mes valeurs, quelles sont mes convictions qui m'ont poussées à utiliser ces compétences pour les mettre au profit de lancement de ce podcast. C'est qu'est-ce qui me motive à faire tout ça. Ce qui me motive à faire ça au delà de ma mission qu'on verra plus tard, mais si on reste au niveau des valeurs et des convictions, c'est que on va dire moi, j'aime bien mon côté créatif

en fait, je pense qu'il s'exprime parce que ça me permet de satisfaire cette valeur. C'est tout le côté trouver des solutions, trouver des idées, des thématiques, puis voilà. Et puis, c'est aussi clairement c'est mon côté fun. Je trouve que c'est fun d'enregistrer des épisodes de podcast, donc je pense que ça satisfait ce côté en moi. C'est aussi et surtout ma volonté d'aider les autres, moi j'associe ça compétences de bien-être, de partage de ce que j'ai appris, de contribuer à quelque chose.

Et je pense que j'ai la croyance que je peux y arriver. Que même si le podcast n'est pas forcément un domaine que je connais, le côté audio, tout ça, c'est pas du tout une compétence que j'ai, mais j'ai la croyance que je peux y arriver donc pour le coup c'est une croyance aidante parce que j'ai déjà créé plein de projets jusqu'à présent qui n'étaient pas du tout dans mon domaine de compétence, d'expertise,

mais en utilisant d'autres compétences, j'ai réussi à y arriver. Et encore une fois, c'est une croyance aidante. Donc, pour arriver à mettre en place ce type de projet. Et j'ai aussi la croyance, par contre, là qui n'est pas forcément aidante mais qui est plutôt limitante. Et ça, je me souviens que je t'en avais parlé lors de l'épisode 8, c'est que je pense que j'avais l'impression de ne pas savoir parler dans un micro, que je n'ai pas grand chose à dire...

Cette croyance limitante aurait pu me limiter dans le lancement de cet épisode de podcast, mais je pense que la croyance aidante que je pouvais comme même y arriver, était plus importante que cette croyance limitante. Donc, voilà, au niveau des valeurs et des convictions, donc, si on monte un échelon encore au dessus, on va arriver sur l'identité, la mission. Quelle est ma mission quand je fais ce podcast, quand j'enregistre des épisodes. En fait, pour moi ma mission, c'est que le fait que chacun se sente bien, que j'ai envie de partager ce que je sais, ce que j'ai appris sur des sujets de développement personnel dans ce podcast.

Parce que je pense, j'espère en tout cas que ce que je voulais partager, ça va permettre à d'autres personnes d'avoir des prises de conscience et de sentir bien, de se dire OK, je peux reprendre ma vie en main, y'a des trucs que je ne savais pas et maintenant je sais dont je vais voir autrement, et ça va me permettre d'arriver à quelque chose de mieux dans la vie, d'un bien-être, un certain bien-être. Donc tu vois, ça le raccroche à une de mes valeurs.

C'est ma mission c'est d'aider les gens à réaliser leur propre transformation, leur propre évolution. C'est, comment dire, en fait comme je l'ai vécu moi même, j'ai envie de partager ce que j'ai vécu moi-même. J'ai envie de transmettre ce que j'ai appris aux autres pour qu'ensuite, ces personnes transmettent aussi à leur tour, ce qu'elles ont appris aux autres.

Et quand je fais ça, j'ai l'impression d'être une personne qui fait quelque chose de bien, de grand pour autrui, et que je ne reste pas dans mon petit coin, entre guillemets, à regarder mon propre nombril. Et justement, là, je vois arriver à l'échelon suivant qui est le dernier échelon qui est la vision. C'est pourquoi, entre guillemets, je me suis auto attribuée cette mission, c'est parce que en fait je veux contribuer à changer le monde.

Et oui, c'est très ambitieux quand je dis ça, mais c'est la réalité en fait. Je veux contribuer à changer ce monde. Je veux aider à ce que les personnes se sentent bien dans leur quotidien, tant dans un quotidien professionnel que personnel. Je veux contribuer à changer ces modes de fonctionnement en entreprise pour éviter que des maladies telles que le burn-out ou le bore-out existent. Je veux combattre ça. Et je veux contribuer à trouver des solutions.

Je ne sais pas lesquelles, mais je veux trouver des solutions pour qu'enfin les Êtres humains vivent en harmonie, tant dans la partie pro que la partie perso, et pas juste en harmonie entre les êtres humains, mais aussi vis-à-vis de notre planète. Et c'est pour ça que quand je vais vivre des moments de démotivation et que je me dis ça ne sert à rien de tourner ce podcast. En fait, cet objectif de podcasts contribue à quelque chose de beaucoup plus grand qui est juste.

Je tourne un épisode de podcast. Ça contribue justement à cette vision que j'ai de cette trace que je veux laisser et ça contribue à cette mission. Et je me dis oui, effectivement, "Houefa là t'as un instant de démotivation, mais penses à ce que tu fais, à quoi tu contribues, que cette petite pierre contribue à quelque chose de plus grand". Et ce que je me dis, c'est que justement, cette petite pierre que j'associe aux podcasts, bah en fait elle contribue à sa manière à changer le monde.

Donc, j'espère que cet exemple t'a montré comment est ce que tu pouvais justement utiliser cette échelle pour pouvoir relier un objectif qui paraît a priori simple, tel que lancer un podcast, mais comment ça contribue à ta mission de vie, à quelque chose de plus grand, à ta vision.

Et donc, le deuxième exemple que je vais te partager, c'est comment est ce que tu peux utiliser cette échelle pour, par exemple, t'as une situation où tu n'es pas forcément confortable et que t'as peur de le faire parce que tu penses que tu vas pas y arriver, etc.

Je vais te donner un exemple concret tu vas, je pense que tu vas comprendre ce que je veux dire. Donc je prends l'exemple, moi, de la prise de parole en public. Donc je pense que j'en ai déjà parlé plusieurs fois que j'ai la trouille de parler en public. Tu vois, même quand je suis en train d'enregistrer les épisodes alors que y'a personne devant moi, j'ai la trouille pour te dire. Et donc, en fait, je me suis inscrite à un club, Toastmasters, et je devais faire un premier discours justement pour ce club.

Donc, je peux dire que j'ai carrément paniqué quand j'ai su que la date à laquelle je devais faire ce premier discours. Et donc, en fait, ce que j'ai fait, c'est que je me suis rappelée pourquoi, justement, je m'étais inscrite à ce club Toastmasters et j'ai essayé de me rappeler une situation où j'avais pris la parole et où ça s'était bien passé. Donc, je vais te faire un exemple. Donc, tu n'es pas forcément obligé d'utiliser l'échelle avec tous les échelons.

Tu peux t'arrêter au milieu. Et donc là, justement, avec cet exemple, tu vas voir ce que je veux dire. Donc, je me suis souvenue d'un discours qui était pour le coup complètement improvisé dans le cadre d'une formation que j'avais co-construite où, justement, un des coachs qui animait cette formation m'avait demandée de faire un retour d'un exercice que j'avais vu en observation et de faire ce retour justement aux participants devant tout le monde.

Et en fait, je me suis souvenue de cette situation, pourquoi, parce que cette situation s'était très bien passée et j'avais réussi à prendre la parole en public. Et donc, en fait, ce je me suis rappelée, c'est bah je suis partie de l'environnement dont je me suis souvenue, en fait, je me suis reprojetée justement dans la salle où j'étais, y'avait combien de participants, le contexte de cette prise de parole en public. Et ce que j'ai fait ensuite, bah c'est que je suis montée d'un niveau et je me suis souvenue des comportements, des actions que j'avais réalisées pendant cette prise de parole.

C'est à dire qu'est ce que j'avais dit, la manière dont je l'avais dit, ce que j'avais ressenti, comment je l'avais dit, comment j'avais préparé cette prise de parole, sachant que je n'avais que cinq minutes avant, la préparation pour le faire. Je me suis souvenue vraiment des comportements que j'avais adoptés pour réussir cette prise de parole en public. Et ensuite, ce que j'ai fait, c'est que je me suis dit OK, je me souviens effectivement que j'ai eu ces comportements là.

Quelles étaient les capacités et les compétences que j'avais en fait utilisé en moi, qui m'avaient permis d'atteindre justement ce résultat avec que cette prise de parole en public se passe bien. Et en fait, déjà rien qu'en pensant à ça, ça m'a en fait, ça m'a rassurée. dans le fait que je suis capable de faire une prise de parole en public qui se passe bien, puisque je l'avais déjà fait. Et en fait, comme je l'ai déjà expliqué je suis quelqu'un d'assez de tête et de logique, donc ça m'a permis aussi de me dire OK, j'ai des capacités, j'ai des compétences qui me permettent de faire une bonne prise de parole en public.

Donc, si jamais je travaille et que je mets en place ces capacités, ces compétences et que j'adopte les bons comportements, et bah je serai en mesure de faire une bonne prise de parole en public. Et donc, qu'est-ce que j'ai fait, c'est que justement, je me suis entraîné sur ces comportements, sur ses compétences, sur ses capacités que j'avais identifiées pour pouvoir les mettre en œuvre pour mon futur discours de Toastmasters. Et en fait, auss, ce que je me suis dit, c'est que j'ai raccroché,

en fait, cette volonté de faire ce discours chez Toastmasters à ce qui m'a motivé à le faire. Si je me suis rappelé, qu'est ce qui me motivait à faire ce discours, donc là tu vois, je passe directement sur l'échelle, au niveau valeurs conviction. C'est ce qui me motivait à faire ce discours. Parce que en fait, Toastmasters, personne m'a obligé à m'inscrire et à faire le discours, c'est de moi-même que je me suis inscrite et donc je me suis rappelée pourquoi est-ce je le faisais.

Derrière, quelle était ma motivation, mon ambition profonde pour pouvoir justement développer cette prise de parole en public. Et donc très rapidement, je pense que tu vois, c'est que je suis remontée à mon identité et ma vision, ma mission. C'est en quoi, en fait, développer cette compétence permettait de satisfaire une de mes valeurs et permettait de répondre à ma mission que je m'étais donnée notamment, entre autre, d'accompagner les salarié(e)s à retrouver du sens dans leur travail et dans leur vie.

Donc, voilà donc j'espère que ces deux exemples t'ont permis de voir comment est-ce que tu pouvais utiliser cette échelle de niveaux logiques. Et encore une fois, tu peux l'utiliser comme tu veux, on va dire. Tu n'es pas obligé de monter les, t'es pas obligé de monter les six échelons à chaque fois, du bas en haut, de haut en en bas. Non, c'est qu'en fait, tu peux éventuellement, si tu as besoin de renforcer une compétence, bah, tu peux monter les échelons jusqu'à la compétence.

Si tu as besoin de raccrocher ta valeur à ta mission, tu remontes jusqu'à la valeur. C'est en fonction de ton besoin et de ce que tu dois travailler. C'est vraiment en fonction de ton besoin. Et en fait, je trouve que c'est un super outil parce que ça permet de raccrocher un truc qui pourrait être simple, basique, facile... à quelque chose de beaucoup plus grand et c'est ça que j'adore, en fait, dans cet outil. Parfois l'impression qu'on avance sans trop savoir pourquoi

on avance. Mais non, en fait, on avance parce que derrière, ça contribue à quelque chose de beaucoup plus grand, qui va au delà de soi et franchement, personnellement, ça me donne une source d'énergie pour avancer dans des moments où je suis down, je n'ai pas du tout la motivation, en me disant oui mais Houefa, écoute. Là, tu le fais parce que tu sais que ça contribue à quelque chose de plus grand.

Tu sais que t'as des personnes qui vont écouter, t'as des retours et tu sais que ces personnes là, bah elles apprécient ce que tu fais et rien que ça, je me dis bah écoute, tu vas au delà, tu vas au delà de ta peur, et pis t'avances, quoi. Voilà tout simplement t'avances. Donc le challenge de cette semaine, c'est de continuer à t'entraîner et à utiliser cet outil sur des situations de tous les jours. Donc moi ce que je te conseille, c'est par exemple, de prendre une compétence que tu voudrais développer

et t'es pas forcément à l'aise. Soit tu te remémores une situation où t'avais réussi justement à mettre en œuvre cette compétence avec brio et t'analyse et que tu comprennes voilà pourquoi, qu'est-ce qui a fait que t' avait réussi à mettre en œuvre ou éventuellement que si tu sais que cette compétence que tu n'as pas aujourd'hui, mais que tu dois développer contribue à ta mission. Ben justement, d'utiliser l'échelle pour pourvoir ces liens entre la compétence que tu dois développer vis à vis de ta mission, en quoi ça contribue à ta mission. Ou éventuellement, comment tu peux l'utiliser,

c'est que tu prends un environnement externe où c'est pas super et tu analyses cet environnement à travers cette échelle de niveaux logiques. Donc voilà, j'espère que cet épisode t'a permis de voir comment est ce que tu pouvais utiliser encore une fois, concrètement, cet outil pour aligner tes objectifs de vie avec ta vision. La semaine prochaine, je vais te partager une méthode qui permettent d'identifier ou de revoir ton système de valeurs mais justement, en observant ton environnement externe.

Merci d'avoir écouté le podcast Le Quart d'Heure d'Inspir'Action. On se retrouve la semaine prochaine pour un nouveau challenge.


Aligner ses Objectifs de Vie avec sa Vision - partie 2 - E013 4
0 0 votes
Article Rating
S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires